mardi 28 juillet 2015

PILGRIMWEN - Les Evolués : Confrontation Part. 1 (Chapitre 4) [Nouvelle/Roman FP #10]

LES ÉVOLUÉS
Chapitre 4 : Confrontation Part. 1

[RETOUR AU SOMMAIRE]

Les enceintes de voiture crachent un Hard Rock couillu. Dag Ingebrigsten scande le refrain avec ferveur ! Certes, il n'est pas le plus juste des chanteurs en ce bas-monde, mais il met tant de passion dans son interprétation du titre 'Harley Davidson' que je lui pardonne ses quelques fausses notes ! Bon sang !, que cela fait du bien. Un brin de hargne, histoire de recharger ses batteries avant la confrontation ! Car oui, pour ma part, ce n'est plus une consultation, un rendez-vous auquel je me rends, mais bien à une confrontation.

La nuit dernière, j'ai encore été sujet à des sueurs nocturnes, cauchemars, maux de crâne, vertiges et nausées. Je croyais ces symptômes disparus et je me trompais. J'ai la sensation qu'à chacune de ces crises, je franchis une nouvelle étape. J'évolue. Vers quoi ? Je n'en ai strictement aucune idée. Et cela m'effraie…

Encore quelques minutes de trajet…

Changement de piste pour l'autoradio. 'The Siege And Investiture Of Baron Von Frankenstein's Castle At Weisseria'. Un titre à rallonge de la part des américains de BLUE ÖYSTER CULT. Les paroles me frappent :

« (...) He was me, and I was called Frankenstein
He was me, and I was called Frankenstein
He was me, and I was called Frankenstein (...) »


Un instant, je me sens fébrile. Suis-je la bête de Frankenstein ? Au Centre, sont-ils les hideux descendants du baron ? Que signifie réellement pour eux l'implantation d'une extension chez un patient ? Et pis !, suis-je encore un patient à leurs yeux ou vulgaire rat de laboratoire ?

J'ai besoin de réponses.

Suis-je un train de commettre une imprudence ? Je me souviens encore du conseil de ce médecin, à l'hôpital : « (…) je tiens à ce que vous vous rendiez en consultation si votre situation s'aggravait. Puis-je compter sur votre vigilance ? ». Bien entendu, je n'ai pas suivi ce conseil. Orgueilleux que je suis, j'agis seul. Me voici donc embarqué dans cette folle aventure ! Que compte-je faire sur place ? Les menacer ? Les supplier ? Je n'ai guère réfléchi à tout ceci. A vrai dire, je n'ai rien planifié… Précipitation, que de précipitation ! Je suis assailli par tant de pensées contradictoires… Tout est si confus !

Rhaaaa ! Cesse d'angoisser ! Ressaisis-toi, bon sang de bonsoir ! Et quand bien même ce traitement a affecté ta personnalité, que tu ressens un déséquilibre intérieur, penses-tu qu'il soit judicieux de te dévoiler ainsi à ces mesdames-messieurs du Centre.

...

Le Centre. Est-ce mon imagination qui me joue des tours ? J'ai la nette impression que, depuis ma dernière visite, la surveillance a été renforcée. Des vigiles sillonnent l'enceinte de l'établissement, pour certains d'entre eux accompagnés de chiens.

Sur le parking, je parviens à localiser une place libre et m'y gare. Je me rends ensuite vers le Centre.

A l'entrée de l'édifice, je me présente au gardien de faction. Il vérifie mes papiers, s'entretient brièvement avec un supérieur par téléphone, avant de finalement m'autoriser l'accès au site. Je m'engouffre enfin dans l'antre...


[Contenu sous licence CC BY-NC-SA]
[Contenu disponible sur Scribay.com et Wattpad.com]